• Decrease font size
  • Default font           size
  • Increase font size
Réunion mixte virtuelle et présentielle préparatoir de la première réunion du comité Ad’hoc du FRACC/PSE
Mardi, 30 Mars 2021 13:04

Le jeudi 18 mars 2021 s’est tenue, une réunion virtuelle entre les membres du Comité Ad ’hoc chargé de l’opérationnalisation du Fonds Régional d’Adaptation au Changement Climatique et le mécanisme des Paiements des services Environnementaux(FRACC/PSE), l’Autorité du Bassin du Niger, la Banque Africaine de Développement (BAD), les Coordinations Nationales et Régionale du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le bassin du Niger (PIDACC/BN), sous la présidence du Secrétaire Exécutif de l’ABN, Monsieur ABDERAHIM Bireme Hamid
Les points inscrits à l’ordre du jour sont :

  • - Présentation des membres du Comité et des autres participants ;
  • - Présentation de la vision de la BAD sur le FRACC/PSE ;
  • - Présentation des attributions et missions du Comité Ad ‘hoc du FRACC/PSE ;
  • - Echanges, Harmonisation de la compréhension des objectifs assignés au comité ;
  • - Définition de la stratégie d’intervention de la mission du comité.


Télécharger le rapport de la réunion

 
PIDACC composante Niger
Lundi, 25 Janvier 2021 12:48

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDACC/BN) Composante Niger, la Banque Africaine du Développement (BAD) et ses partenaires financent plusieurs activités du secteur de l’élevage qui demeure la deuxième activité principale des populations rurales et deuxième source de devises fortes pour le pays après les industries attractives.
En dépit du rôle considérable que joue ce secteur dans l’économie du Niger, sa pratique rencontre d’énormes difficultés parmi lesquelles on peut citer entre autres : l’occupation des enclaves pastorales par les activités agricoles, la baisse progressive de la valeur nutritive des pâturages et la fréquence des épizooties. Eu égard à toutes ces contraintes, le Gouvernement Nigérien a adopté en juillet 2013, une stratégie de développement durable de l’élevage(SDDEL) 2013-2035, assorti de son Plan d’action pour la période 2013-2015, avec pour objectif de rendre cette filière plus productive et compétitive. S’inscrivant dans cette stratégie, le PIDACC/BN Composante Niger envisage de financer l’aménagement des périmètres pastoraux, la réhabilitation des infrastructures pastorales, la création des Banques d’intrant zootechnique, la création des parcs couloirs de vaccination, la pratique des cultures fourragères, la création des marchés de fourrages, dans les régions de Dosso et de Tahoua. Pour mettre en œuvre ces activités, l’UNCP a organisé une mission conjointe de clarification de statut et de sécurisation des sites pastoraux dans les Communes rurales de Matankari et de Soucoucoutane/département de Dogon Doutchi/ région de Dosso.
Cette mission a vu la participation des autorités administratives, communales, coutumières, du représentant du Conseil Régional, des cadres des services techniques de l’élevage et des commissions foncières.  

Télécharger le document

 
Présentation synthétique du projet par pays bénéficiaires et la coordination régionale
Lundi, 22 Juin 2020 15:50

Programme de Developpement et d'Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDACC/BN)

Dans la concrétisation de son mandat de « Promouvoir la protection et l’exploitation rationnelle et durable de cette ressource naturelle que constitue la zone du fleuve », l’ABN a initié en 2019, avec l’appui financier de plusieurs partenaires, dont la BAD, la mise en œuvre d’un vaste « Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDACC/BN)».
Les principaux défis auxquels le Programme devrait faire face concernent: (i) l’ensablement du fleuve Niger, essentiellement lié à l’érosion éolienne et hydrique de l’amont vers l’aval c’est-à-dire de la Guinée jusqu’au Nigéria ; (ii) assurer une gestion rationnelle partagée des ressources en eau ; (iii) le développement de la résilience des écosystèmes, des ressources naturelles et des populations appuyées par des mesures d’adaptation au changement  climatique ; et (iv) la réhabilitation des tronçons de navigation afin de renforcer les échanges entre certains pays membres.

Le Programme s’articule autour de trois composantes : (i) Développement de la résilience des écosystèmes et des ressources naturelles (ii) Développement de la résilience des populations ; et (iii) Coordination et gestion du programme. Les questions du genre et de la protection de l’environnement sont intégrées de manière transversale à toutes les composantes.
La durée prévisionnelle du PIDACC/BN est de 6 ans. Son coût total, y compris les imprévus en hors taxes et hors douanes, est estimé à 120 milliards de FCFA financés par la BAD et ses partenaires. A cela s’ajoute un montant de 24 Millions d’Euros financés par la Coopération Financière Allemande au profit de la Guinée (14 Millions) et du Mali (10 millions) à travers la KFW.

Télécharger le Plan Opérationnel 2016-2024 PIDACC Benin;

Télécharger le Plan Opérationnel 2016-2024 PIDACC Burkina Faso;
Télécharger le Plan Opérationnel 2016-2024 PIDACC Cameroun;
Télécharger le Plan Opérationnel 2016-2024 PIDACC Cote d'Ivoire;
Télécharger le Plan Opérationnel 2016-2024 PIDACC Guinee;
Télécharger le Plan Opérationnel 2016-2024 PIDACC Mali;
Télécharger le Plan Opérationnel 2016-2024 PIDACC Niger;
Télécharger le Plan Opérationnel 2019-2024 PIDACC Tchad;

Télécharger le Plan Opérationnel de l'Unité Régionale de Coordination du PIDACC/BN.

 
Emplois jeunes
Mercredi, 10 Juin 2020 18:16

 
Les femmes et les jeunes au coeur des activités du PIDACC