• Decrease font size
  • Default font           size
  • Increase font size
Nouvelles
Lancement officiel du PIDACC/BN
Lundi, 06 Mai 2019 17:18

N'Djamena, la capitale du Tchad située au cœur de l'Afrique, a servi de cadre pour le lancement officiel du Programme Intégré de Développement et d'Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger. C’est pour la première fois en Afrique centrale que l'ABN lance ce genre de programme en présence des usagers et usagères du bassin. Le Maire 1er adjoint de la ville de N'Djamena, M. Oumar Barkar, a tenu à remercier l'ABN pour le choix porté sur la ville de N'Djamena pour abriter l’évènement. La Banque Africaine de Développement représentée par M. Ali Lamine Zéne a réitéré l'engagement de son institution dans la lutte contre le changement climatique dans le bassin du Niger. Le Secrétaire Exécutif de l’ABN, M. ABDERAHIM Birème Hamid, a précisé que ce programme vient renforcer les activités d'atténuation et d'adaptation au changement climatique de l'ABN. En présidant la cérémonie d'ouverture des travaux, Monsieur Siddick Abdelkrim HAGGARD, Ministre de l'Environnement, de l’Eau et de la Pêche de la République du Tchad, Ministre de tutelle de l’ABN, a apprécié à sa juste valeur le lancement de ce programme intégrateur.

Notons que le PIDACC est financé par plusieurs partenaires dont : la Banque Africaine de Développement, l'Union Européenne, le Fonds d'Investissement Climat, le Fonds Vert pour le Climat et la KFW.

 
Une mémoire s'en est allé
Dimanche, 14 Avril 2019 17:51

Feu Jean Edouard SAGNO est né en 1941 à Nerekoré/Guinée. Il devient président du Comité guinéen du Bassin du Niger en 2003, position qui lui permet de devenir depuis 2008, président de la CNU-Guinée avec un engagement sans relâche dans la promotion du développement durable du bassin du Niger tant à l'échelle locale, nationale et régionale. C'est au coeur de cette noble mission au prix de toute son énergie que ce acteur de la GIRE avec toute sa connaissance du bassin a tiré sa révérence ce vendredi 12 Avril 2019 a 13h30, laisse des partenaires et collaborateurs dans une profonde douleur.

 
Les membres du Réseau Régional des Députés des Etats Membres de l’Autorité du Bassin du Niger se mobilisent en faveur des actions de l’Institution !
Vendredi, 12 Avril 2019 16:20

Après la rencontre de Bamako en Novembre 2017, qui a vu la création du Réseau Régional des Députés des pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger (RRD/BN), c’est Abidjan qui a abrité les assises de la deuxième Session du RRD/BN. Cette deuxième session, s’est tenue les 09 et 10 avril 2019 au Grand Hôtel à Abidjan (Côte d’Ivoire), sous la présidence de l’Honorable Abdoulaye FOFANA, Président du Réseau Régional, Député à l’Assemblée Nationale de la République du Mali.

Ont pris part à cette rencontre, les Députés membres du Réseau des parlementaires de l’ABN, le Secrétariat Exécutif de l’ABN et le Président de la Coordination Régionale des Usagers et Usagères des ressources naturelles du Bassin du Niger en qualité d’observateurs.    
A l’issue de cette importante rencontre qui a duré deux jours, les membres du Réseau Régional des Députés des Pays de l’Autorité du Bassin du Niger ont élaboré un Règlement Intérieur. Ils ont par ailleurs adopté une Feuille de Route pour le Réseau au titre de la période 2019–2021. Cette deuxième a formulé d’importantes recommandations pour mieux accompagner l’ABN dans la mise en œuvre de ses activités et le payement à temps des contributions des Etats Membres. Au terme de leurs travaux, les membres du Réseau Régional des Députés des pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger ont tenu à remercier les plus hautes Autorités ivoiriennes pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité toute africaine dont ils ont fait l’objet pendant leur séjour à Abidjan.
Pour rappel, la cérémonie d’ouverture de la Session a été marquée par trois allocutions : le mot introductif de l’Honorable Abdoulaye FOFANA, Président du Réseau Régional ; l’allocution du Secrétaire Exécutif de l’ABN, Mr. ABDERAHIM Bireme Hamid et le discours d’ouverture de l’Honorable Diawara MAMADOU, 1er Vice-Président de l’Assemblée Nationale de la Côte d’Ivoire, représentant le Président de l’Assemblée Nationale.
Rendez-vous a été pris pour la prochaine rencontre du Réseau.

 
Elhadj Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali, reçoit le Secrétaire Exécutif
Lundi, 11 Mars 2019 12:20

Le Secrétaire Exécutif (SE), M. ABDERAHIM Bireme Hamid a effectué une mission du 03 au 09 Mars 2019  à Bamako au Mali .Il était accompagné de Dr Abdou Guero Directeur Technique , Dr Kiari Noudia Kaigama Conseiller Juridique pi, , Mme Traoré Aminata Barry ; chef division comptable et financier et M KAYA Abdoulaye Expert Communication.

La délégation de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN), conduite par le Secrétaire Exécutif (SE), M. ABDERAHIM Bireme Hamid, a été reçue en audience dans l’après-midi du 05 mars 2019 à 17h par le Président de la République du Mali, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita.
Le SE/ABN qui aura bientôt un an à la tête de cette organisation intergouvernementale, ayant pris service le 12 mars 2018, a dit être venu remercier le Président de la République pour sa nomination, mais également solliciter son soutien et recueillir ses conseils ; lui rendre compte des actions en cours dont un projet sur le Changement climatique en instance de démarrage en fin du mois de mars 2019, dont la part du Mali est de 36, 86 millions de dollars, avec 80 % sous forme de don. Il a aussi fait cas des autres perspectives et des difficultés de l’ABN.

Lire la suite...
 
Le Secrétariat Exécutif se mobilise en faveur de la convention de l’Eau, les décideurs politiques au cœur de l’action !
Vendredi, 12 Avril 2019 16:28

C’est à Abidjan, République de Côte d’Ivoire, que le Secrétariat Exécutif de l’ABN, en collaboration avec le Secrétariat de la Convention de l’Eau, a organisé le 11 Avril 2019 une Journée d’Information et de Sensibilisation sur la ratification de la Convention sur l’Eau par les Etats membres.

Avec le Changement Climatique dont les effets sont de plus en plus visibles/ou ressentis sur toute la surface du globe terrestre, l’eau douce est en raréfaction, les lacs et mares se rétrécissent d’année en année, l’écoulement des fleuves est perturbé et les besoins en eau pour les multiples usages (irrigation, Production hydroélectrique construction de réservoir d’eau etc.), sont l’objet de conflits latents ou déclarés entre de nombreux pays dans le monde. Pour désamorcer et prévenir les conflits latents et jeter les bases pour la résolution des conflits déclarés liés à l’usage des eaux internationales, deux mesures sont proposées aux Etats par la communauté internationale : la ratification de la Convention sur l’Eau et l’introduction par les Nations Unies de « l’eau comme vecteur de paix » dans la diplomatie internationale.
C’est dans un tel contexte que le Secrétariat Exécutif de l’ABN, en relation avec le Secrétariat de la Convention sur l’Eau, a organisé le 11 Avril à Abidjan une Journée d’Information et de Sensibilisation sur la Convention sur l’Eau. L’objectif de ladite rencontre est d’exhorter les Etats membre de l’ABN à ratifier la Convention sur l’Eau et de faire connaitre l’ABN dans sa mission d’appui au développement socio-économique des populations du bassin et à la coopération entre les Etats membres de l’ABN.  Cette rencontre de haut niveau a été marquée par la présence des Ambassadeurs des Etats membres de l’ABN accrédités en République de Côte d’Ivoire, les députés membres du Réseau Régional des Députés du Bassin du Niger, les Conseillers en eau des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’ABN.
Pour le Secrétaire Exécutif de l’ABN, Mr Abderahim Bireme Hamid, « les ressources en eau sont l’objet aujourd'hui de conflits latents ou déclarés entre de nombreux pays dans le monde. Pour désamorcer la situation, dans son espace, l’ABN en 2008 a élaboré et fait adopter par les Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres de l’organisation, la Charte de l’Eau du Bassin du Niger pour régir la gestion des eaux du fleuve Niger et de son bassin en partage entre le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria et le Tchad ».
Dans son allocution, Mme Francisca Bernadini du Secrétariat de la Convention sur l’Eau a affirmé qu’elle se réjouit du fait que l’atelier soit l’initiative de l’Autorité du bassin du Niger, et en particulier de son Secrétaire Exécutif à qui elle a exprimé sa profonde gratitude. Elle a ajouté que « les organismes de bassin sont les agents de mise en œuvre de la Convention sur l’Eau. Ils sont l’objectif et le moteur d’une application efficace de la Convention »
Cette journée a été organisée avec l’appui de la Banque Africaine de Développement et du Projet SATH/BN.

 
Cérémonie de Signature des Accords Dons pour le financement du PIDACC entre l’ABN et la BAD
Jeudi, 21 Mars 2019 14:25

Niamey, le 21 Mars 2019, Salle de réunion de la Direction Technique : Cérémonie de Signature des Accords Dons pour le financement du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDACC/BN) entre l’ABN et la BAD

La cérémonie de ce matin, consacre non seulement l’aboutissement d’un long processus de préparation du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDACC/BN), d’un montant global de plus de 132 Milliards de FCFA, mais consacre surtout le déclenchement de la mise en œuvre effective du Plan d’Investissement Climat (PIC) du Bassin du Niger.
En effet, le PIDACC/BN, premier programme de mise en œuvre du PO/PIC, comporte des actions concrètes devant contribuer à renforcer la résilience aux changements climatiques dans le bassin du Niger. L’objectif global du Programme est de contribuer à l’amélioration de la résilience des écosystèmes du fleuve Niger et des populations par une gestion durable des ressources naturelles.
De manière spécifique, le Programme vise à : (i) réduire le processus d’ensablement du fleuve Niger, (ii) améliorer la capacité d’adaptation des populations aux changements climatiques, et (iii) améliorer la gestion des ressources naturelles et la gestion intégrée des écosystèmes, la protection de la biodiversité et la restauration de la fertilité des sols.
Le programme s’articule autour des trois composantes suivantes : (i) Développement de la résilience des ressources et des écosystèmes ; (ii) Développement de la résilience des populations, et (iii) Coordination et gestion du programme. Les questions du genre et la protection de l’environnement sont intégrées de manière transversale à toutes les composantes.
C’est dans une salle animée et rayonnante que le Représentant Résident au Niger de la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Secrétaire Exécutif de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN)  ont procédé à la signature des Accords de financement de Dons d’un montant de 9,6 millions $ en présence des cadres de l’ABN et des hommes de médias. Les deux parties ont souhaité vivement que ces actes posés ce matin soient les déclencheurs de véritables actions de renforcement de la résilience au changement climatique des populations et des écosystèmes du bassin du Niger. Ils ont aussi saisi l’occasion pour remercier et féliciter les équipes de la BAD et de l’ABN pour leur engagement en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations du bassin et la préservation des Ecosystèmes du Fleuve Niger.

 


Recherche

Calendrier

May 2019
S M T W T F S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1