• Decrease font size
  • Default font           size
  • Increase font size
Bulletin hydrologique
Bulletin Mensuel de DĂ©cembre 2020 PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 14 Janvier 2021 17:11

Le régime des écoulements du fleuve Niger est caractérisé par les étiages dans les sous-bassins du Niger Supérieur et du Niger Inférieur et marqué par des crues dans les sous-bassins du Delta Intérieur et du Niger Moyen à cause de la poursuite de la crue guinéenne amorcée depuis le mois d’octobre 2020.
Les inondations observées à la fin du mois de décembre 2020 dans certaines localités de la ville de Niamey sont liées à la dégradation de la digue de protection par endroit lors de la crue exceptionnelle d’août et de septembre 2020.
Les lâchers des barrages de Sélingué au Mali et de Kainji au Nigéria ont débuté respectivement les 03 et 20 décembre 2020.
Les données utilisées pour les différentes analyses ci-dessous proviennent des réseaux d’observations hydrométriques des Services Hydrologiques Nationaux et des Agences de barrages des neuf (9) pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).
L’analyse des écoulements dans les quatre sous-bassins du Niger est faite aux stations hydrométriques de référence, à savoir Koulikoro (Mali) pour le Niger Supérieur, Diré (Mali) pour le Delta Intérieur, Niamey (Niger) pour le Niger Moyen et Lokoja (Nigeria) pour le Niger Inférieur

Télécharger le bulletin Mensuel de Décembre 2020

 
Bulletin Mensuel de Novembre 2020 PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 22 DĂ©cembre 2020 12:38

La décrue amorcée depuis le début du mois d’octobre 2020 se poursuit dans la majeure partie du bassin du Niger, avec des étiages de lus en plus marqués dans le Niger Supérieur et Inférieur. Par contre, la crue guinéenne continue sa montée au mois de novembre dans le Delta Intérieur et le Niger Moyen.
Les réservoirs des barrages de Sélingué au Mali et de Kainji au Nigeria sont encore au niveau de remplissage maximal atteint depuis le mois d’octobre.
Les données utilisées pour les différentes analyses ci-dessous proviennent des réseaux d’observations hydrométriques des Services Hydrologiques Nationaux et des Agences de barrages des neuf (9) pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).
L’analyse des écoulements dans les quatre sous-bassins du Niger est faite aux stations hydrométriques de référence, à savoir Koulikoro (Mali) pour le Niger Supérieur, Diré (Mali) pour le Delta Intérieur, Niamey (Niger) pour le Niger Moyen et Lokoja (Nigeria) pour le Niger Inférieur.

Télécharger le Bulletin Mensuel de Novembre 2020

 
Bulletin Mensuel d'Octobre 2020 PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 20 Novembre 2020 14:41

Le mois d’octobre 2020 marque la fin de la saison des pluies sur l’ensemble du bassin du fleuve Niger. C’est ainsi que la baisse des écoulements amorcée en début du mois d’octobre dans le Niger Supérieur et le Niger Inférieur se poursuit au niveau de toutes les stations de ces parties du bassin. Par contre, dans le Delta Intérieur et le Niger Moyen, on amorce une montée du niveau d’eau à cause de l’arrivée de la crue guinéenne.
Les réservoirs de Sélingué au Mali et de Kainji au Nigeria ont atteint le niveau de remplissage normal.
Les données utilisées pour les différentes analyses ci-dessous proviennent des réseaux d’observations hydrométriques des Services Hydrologiques Nationaux et des Agences de barrages des neuf (9) pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).
L’analyse des écoulements dans les quatre sous-bassins du Niger est faite aux stations hydrométriques de référence, à savoir Koulikoro (Mali) pour le Niger Supérieur, Diré (Mali) pour le Delta Intérieur, Niamey (Niger) pour le Niger Moyen et Lokoja

Télécharger le Bulletin Mensuel de Octobre 2020

 
Bulletin Mensuel de Septembre 2020 PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 21 Octobre 2020 10:11

Le mois de septembre a été caractérisé par la poursuite de la crue dans le Delta Intérieur et le Niger Inférieur. Cependant on constate un début de la décrue dans les sous-bassins du Niger Supérieur et du Niger Moyen, marquant ainsi le début de la fin de la saison de pluies.  Le débit de pointe de la crue locale exceptionnelle à la station hydrométrique de Niamey a été à l’origine de graves inondations avec des pertes en vies humaines et des dégâts très importants. C’est le plus fort débit jamais enregistré à Niamey depuis le début des observations en 1929.
Quant au niveau des barrages structurants de Sélingué au Mali et de Kainji au Nigeria, leur remplissage se poursuit normalement.
Les données utilisées pour les différentes analyses ci-dessous proviennent des réseaux d’observations hydrométriques des Services Hydrologiques Nationaux et des Agences de barrages des neuf (9) pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).
L’analyse des écoulements dans les quatre sous-bassins du Niger est faite aux stations hydrométriques de référence, à savoir Koulikoro (Mali) pour le Niger Supérieur, Diré (Mali) pour le Delta Intérieur, Niamey (Niger) pour le Niger Moyen et Lokoja (Nigeria) pour le Niger Inférieur

Télécharger le Bulletin Mensuel de Septembre 2020

 
Bulletin Mensuel d’août 2020 PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 29 Septembre 2020 08:07

Le mois d'août a été caractérisé par la poursuite de la montée des niveaux d’eau sur tout le bassin du Niger. Pendant la 2ème décade du mois d’août 2020, le Niger Moyen a enregistré une crue locale exceptionnelle résultante essentiellement des fortes précipitations et des apports des principaux affluents de la rive droite (Gorouol, Dargol, Sirba, Diamangou, Mékrou, Alibori et Sota).
Quant au niveau des barrages structurants de Sélingué au Mali et Kainji au Nigeria, leur remplissage se poursuit normalement.
Les données utilisées pour les différentes analyses ci-dessous proviennent des réseaux d’observations hydrométriques des Services Hydrologiques Nationaux et des Agences de barrages des neuf (9) pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).
L’analyse des écoulements dans les quatre sous-bassins du Niger est faite aux stations hydrométriques de référence, à savoir Koulikoro (Mali) pour le Niger Supérieur, Diré (Mali) pour le Delta Intérieur, Niamey (Niger) pour le Niger Moyen et Lokoja (Nigeria) pour le Niger Inférieur

Télécharger le Bulletin Mensuel d'Aout 2020

 
Bulletin Mensuel juin 2020 PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 22 Juillet 2020 10:58

Le mois de juin marque le début de l’année hydrologique sur le bassin du Niger. Les précipitations enregistrées dans tous les compartiments du fleuve ont permis une remontée des écoulements qui se caractérisent par des crues perlées, au rythme de l’intensité des pluies locales. Les débits moyens mensuels enregistrés montrent une hydraulicité de plus en plus forte d’amont vers l’aval. La vidange des retenues au niveau des barrages structurants se poursuit pour soutenir les écoulements en aval.
Les données utilisées pour les différentes analyses ci-dessous proviennent des réseaux d’observations hydrométriques des Services Hydrologiques Nationaux et des Agences de barrages des neuf (9) pays membres de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).
L’analyse des écoulements dans les quatre sous-bassins du Niger est faite aux stations hydrométriques de référence, à savoir Koulikoro (Mali) pour le Niger Supérieur, Diré (Mali) pour le Delta Intérieur, Niamey (Niger) pour le Niger Moyen et Lokoja (Nigeria) pour le Niger Inférieur

Télécharger le Bulletin Mensuel juin 2020

 
Bilan hydrologique du Bassin du Niger de l'année 2019/2020 PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 06 Juillet 2020 19:34

Le Fleuve Niger prend sa source dans les plateaux du Fouta-Djalon à plus de 1000 m d'altitude en Guinée et traverse successivement le Mali, le Niger, le Bénin et le Nigeria où il se jette dans l’Océan Atlantique après un parcourt d’environ 4200 km. C’est le troisième plus long fleuve d’Afrique (après le Nil et le Congo), le 14ème du monde et le 9ème par son bassin de drainage (2 170 500 km2). Son bassin versant actif couvre une superficie d’environ 1 500 000 km2 que se partagent les neuf (9) pays regroupés au sein de l’Autorité du Bassin du Niger : le Bénin (2%), le Burkina Faso (4%), le Cameroun (4%), la Côte d’Ivoire (1%), la Guinée (6%), le Mali (26%), le Niger (23%), le Nigeria (33%) et le Tchad (1%). La Bénoué qui prend sa source dans le massif d’adamaoua au Cameroun avant de traverser la République Fédérale du Nigeria, où il rejoint le cours principal du Fleuve Niger à la station hydrométrique de Lokoja, est l’affluent le plus important.
L’année hydrologique du fleuve Niger démarre le 1er juin d’une année et prend fin le 31 mai de l’année suivante.
Ce bilan annuel du fleuve Niger en année hydrologique 2019/2020 fait l’analyse de la situation des écoulements aux stations représentatives des différents sous bassins : Koulikoro (Mali) pour le Niger Supérieur, Diré (Mali) pour le Delta Intérieur ; Niamey (Niger) pour le Niger Moyen et Lokoja (Nigeria) pour le Niger Inférieur.
Le suivi des écoulements au cours de l’année hydrologique 2019/2020 a été assuré dans le cadre des activités de l’Observatoire du Bassin du Niger à partir d’une centaine de stations hydrométriques issues des réseaux d’observations hydrologiques des Services Hydrologiques Nationaux (SHN) des pays membres de l’ABN. Ces stations sont équipées d’échelles limnimétriques, associées pour certaines à des plates-formes de collecte de données (PCD) de type Satlink (transmission des données par satellite) ou des Liminigraphes électroniques (transmission par GSM). Toutes ces stations hydrométriques ont un agent observateur qui assure la lecture des échelles au quotidien et la surveillance des équipements.
Les bases de données des SHN et du Secrétariat Exécutif de l’ABN sont gérées par le logiciel HYDROMET pour faciliter les échanges de données. Les données reçues sont dument critiquées et stockées dans la base de données hydrométriques du Secrétariat Exécutif de l’ABN.

Télécharger le Bilan hydrologique


 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2