• Decrease font size
  • Default font           size
  • Increase font size
ITTAS


Projet NB-ITTAS PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 02 Septembre 2020 16:20

«Améliorer la GIRE, la gestion et la gouvernance fondées sur la connaissance du bassin du Niger et du système aquifère d’Iullemeden-Taoudeni/Tanezrouft (SAIT) »

Zone intervention :  Algérie, Benin, Burkina Faso, Cameroun, Tchad, Cote d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria

Le projet NB-ITTAS soutient la gouvernance et la gestion des connaissances pour une gestion basée sur l’écosystème de la gestion des eaux conjonctive et intégrée au sein du Bassin du Niger et de l’ITTAS. Il fera le meilleur usage i) des connaissances existantes sur les systèmes d’eau de surface, d’une compréhension améliorée des systèmes d’eau souterraine (devant être réalisée dans le cadre de ce projet) et des liaisons et connexions entre les systèmes ITTAS et du Bassin du Niger, et ii) en conséquence, d’un système de gouvernance qui traite les deux systèmes apparemment superposés comme le système interconnecté qu’ils sont en réalité. La mise en place d’un système de gouvernance efficace des ressources en eaux transfrontalières est soutenue par le renforcement des institutions et réglementations existantes pour régir la gestion des eaux souterraines et de surface aux niveaux local, national et régional.

Ce projet PNUD-FEM est axé sur le lancement de la mise en œuvre de l’ITTAS, avec pour objectif global d’améliorer la gestion, la gouvernance et la conservation des ressources basées sur les connaissances du Bassin du Niger et des systèmes aquifères de la région Iullemeden-Taoudéni/Tanezrouft (ITTAS), afin de soutenir l’Institut de gestion des ressources hydrauliques (IWRM) pour le bien des communautés et la résilience des écosystèmes.
Le projet avancera vers cet objectif grâce à l’obtention de quatre résultats :
1.IWRM soutenu par une connaissance approfondie des ressources en eaux souterraines et de leurs liaisons avec les systèmes d’eau de surface ;
2.Associations des utilisateurs du Bassin du Niger et ONG nationales engagées dans la gestion et la conservation des ressources du bassin, pour un meilleur contrôle des inondations/sécheresses/pollution, une réduction de la pression sur la terre, la forêt et la biodiversité, tout en améliorant les conditions de vie des foyers ;
3.Introduction d’une approche systématique et intégrée de la concurrence industrielle et de la responsabilité environnementale/sociale afin de réduire les déversements d’eaux usées et les charges de pollution sur le fleuve Niger ;
4.Soutien des politiques et institutions nationales, et des plateformes de société civile à la gestion basée sur l’écosystème du fleuve Niger

Composantes du projet

- Composante 1 : Promotion d’une gestion conjonctive des eaux souterraines et de surface. Comme cela a été indiqué précédemment, la TDA n’est réalisée que partiellement pour l’ITTAS (et couvre actuellement uniquement le SAI). Le principal objectif de ce composant est de réaliser la TDA pour la totalité de l’ITTAS et de développer le PAS de l’ITTAS. Cela devra être fait rapidement, afin de pouvoir prendre en compte la totalité des conclusions dans les autres composants du projet, en particulier pour définir les pilotes de la gestion conjonctive dans le cadre du Composant 2.
- Composante 2 : Partage des responsabilités et des bénéfices avec les communautés locales et la société civile pour la préservation des ressources du bassin, y compris les eaux souterraines. L’objectif de ce composant est de mettre en œuvre un large ensemble de projets communautaires visant à résoudre un grand nombre des principaux problèmes et défis identifiés au départ dans la TDA, le PAS, le SDAP et les pilotes de la gestion conjonctive qu’il est prévu d’identifier au Niger et dans la TDA/le PAS de l’ITTAS dans le cadre du Composant 1.
- Composante 3 : Renforcement des capacités de responsabilité environnementale et sociale des industries. Le Composant 3 a pour objectif d’encourager l’industrie à réduire la pollution grâce à l’adoption de bonnes pratiques et de nouvelles technologies. Le principal moteur en sera une approche gagnant-gagnant, encourageant les entreprises privées à investir dans des comportements écologiquement responsables leur permettant avec le temps de réaliser des économies, étant donné notamment que des modifications sur les plans de la politique et juridique sont attendus et devraient punir de plus en plus les comportement écologiquement irresponsables.
- Composante 4 : Développement des capacités et implication des parties prenantes dans la gestion basée sur l’écosystème du fleuve Niger. Le Composant 4 est par nature interdisciplinaire, et a pour objectif de soutenir le développement des capacités nécessaires pour s’assurer que les politiques et institutions nationales sont en place pour une gestion basée sur l’écosystème du bassin du Niger.

Télécharger la présentation du projet