• Decrease font size
  • Default font           size
  • Increase font size
Forum Mondial de l'Eau
Présentation sur « Connaissance et Outils de gestion de ressources pour la promotion de la paix et de prévention des conflits dans le bassin du Niger » PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 24 Mars 2022 07:39

Le Bassin du Niger à l’instar d’autres bassins fluviaux de la sous-région est vulnérable aux catastrophes naturelles, en particulier aux catastrophes météorologiques et hydrologiques : i) les sécheresses, ii) les inondations, iii) les tempêtes iv) les températures excessives, v) l’érosion et vi) l’ensablement entrainant ainsi des conséquences dramatiques sur l’état des écoulements du Fleuve Niger et de ses affluents.
L’amélioration de la connaissance et le développement d’outils de gestion et de collaboration sont nécessaires pour : i) réduire les impacts négatifs du changement climatique ; ii) améliorer la résilience des populations et des infrastructures ; iii) renforcer l’adaptation ; iv) impliquer les acteurs dans la gestion et v) assurer la cohérence dans l’aménagement de bassins transfrontaliers.
Pour ce faire l’Autorité du Bassin du Niger dans l’optique de renforcer la coopération entre les pays membres et assurer un développement intégré du bassin a mis place un Système d’Information qui prend en compte toute la chaine de collecte, de traitement, d’analyse et de dissémination de données et informations hydroclimatiques dans le bassin. Des Outils de modélisation ont été développés pour améliorer la connaissance et optimiser la gestion des ressources en eau, évaluer les impacts hydrauliques des aménagements projetés, coordonner la gestion des barrages et alerter les populations en cas de situation d’urgence. Ces outils utilisent les données hydrologiques de stations au sol et satellitaires.
Dans le cadre de la collaboration et de partage des avantages sur les ressources, avec l’appui du projet Nexus, le développement en cours d’une boîte à outils : « Nexus Impact Assessment (NIA) pour obtenir le tampon Nexus dans les projets et programmes de développement. Il faut noter que l’objectif de cette boîte à outils est l’évaluation et le suivi & évaluation des projets Nexus pour : i) un soutien aux décideurs sur l’évaluation des retombées socio-économiques des projets Nexus par rapport à des projets mono-sectoriels ; ii) le suivi des progrès, des impacts, des succès et d'efficacité des ressources et iii) l’évaluation régionale des projets. L'approche Nexus fournit alors un cadre approprié pour une gestion intégrée, holistique et efficace des ressources. Car elle offre d’une part, des opportunités de développement résilient aux changements climatiques en incluant les communautés les plus vulnérables dans le processus de planification et d’autre part, de favoriser la paix et la stabilité dans le bassin.
En fin les leçons tirées pour une meilleure connaissance et une gestion durable et rationnelle des ressources du bassin sont : a) assurer un financement autonome et durable le développement du bassin; b) renforcer les capacités techniques des Institutions Régionales et Nationales dans la production, la gestion et la publication des informations, c) organiser des formations des Techniciens pour assurer durablement les activités de collecte, traitement et élaboration des produits d’information; d)améliorer la qualité de données pour le développement des modèles ; e)renforcer le système de Communication et de Collecte de Données et f) promouvoir le cadre légal de gestion et de partage de la ressource transfrontalière

Présentation sur « Connaissance et Outils de gestion de ressources pour la promotion de la paix et de prévention des conflits dans le bassin du Niger »

 
Résumé de la présentation « Expérience dans le cadre de la Gestion des Eaux Transfrontalières (GET) avec la Charte de l’Eau et ses annexes » PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 23 Mars 2022 09:50

La gestion des eaux transfrontalières constitue un défi majeur dans le bassin du fleuve Niger au vu de sa grande superficie (1 500 000 km² de bassin actif), du nombre (9) de pays riverains et de la complexité des enjeux de gestion des ressources naturelles et du développement intégré et durable du bassin.
Pour ce faire, l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) a mis en place un cadre juridique (Charte de l’Eau du Bassin du Niger et ses Annexes) depuis 2011 en conformité avec les orientations politiques et stratégiques (Plan d’Actions de Développement Durable, Plan stratégique et son Plan Opérationnel) et la Vision Partagée. Cet arsenal juridique définit et régit le cadre institutionnel (Conseil des Ministres, Comité Technique Permanent et Structures d'appui) et les mécanismes, instruments et outils techniques.
La gestion des eaux transfrontalières dans le bassin du Niger est montée en puissance avec l’adoption en novembre 2019 de l’Annexe n°2 portant Règlement d’eau pour la gestion coordonnée des barrages structurants (≥ 1 km3) et l’adoption en novembre 2021 de l’Annexe 5 portant Statut juridique des ouvrages communs et des ouvrages d’intérêt commun qui verra le jour qui permettra la déclaration prochaine comme ouvrage d’intérêt commun du futur barrage de Fomi/Moussako en tête de bassin. Cet ouvrage à buts multiples dont celui de régulation du régime du fleuve Niger renforcera la gestion des eaux transfrontalières le long du fleuve Niger.

« Expérience dans le cadre de la Gestion des Eaux Transfrontalières (GET) avec la Charte de l’Eau et ses annexes »

 
Coopération transfrontaliere : Favoriser la paix et prevenir les conflits dans le bassin du Niger PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 23 Mars 2022 05:50

Presentation faite par Monsieur ABDERAHIM BIREME HAMID SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DE L’ABN le 22 Mars 2022 dans salle 7, EXPO

Mission de l’ABN: Promouvoir la coopération entre les pays membres et assurer un développement intégré du bassin du Niger dans les domaines de : hydraulique, énergie, agriculture, transport, communications,
industrie, etc.

ENJEUX:
- La forte densité démographique: 3%
- La sécurité alimentaire
- La sécurité énergétique
- Le Changement climatique
- La paix

Telecharger la presentation du SE-ABN

 
Expériences de l’ABN relatives à la thématique sur la Coopération (Priorité 3) du 9ème Forum mondial de l’eau – Dakar 2022 PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 22 Mars 2022 06:18

La coopération est un aspect essentiel pour la gestion conjointe des eaux transfrontalière et pour la réussite du mandat des organismes de bassin comme l’Autorité du Bassin du Niger (ABN).
Dans ce document, la coopération dans le bassin du Niger est passée en revue au regard des questions abordées par les messages-clés de la seconde réunion préparatoire du 9ème Forum mondial de l’eau « Dakar 2022 » à savoir la mise en cohérence des politiques de développement, la gouvernance du développement, l’aménagement du bassin et la gestion des ressources en eau, la préservation de l’environnement, le partenariat, la gestion des connaissances, le renforcement des capacités, le financement, les instruments juridiques de la gestion des eaux transfrontalières, les avantages de la coopération.

Télécharger le support de la gestion coopérative de la ressources en eau